le blog de Livio

14 décembre, 2005

Se déplacer en Ile de France (et pleurer)

Les articles pleuvent sur les grèves consécutives de la RATP et de la SNCF. Les bloggers aussi s'en sont donné à coeur joie. Mais ça ne fait pas avancer nos RER plus vite.
En cette fin d'années les "accidents de personne" ne font qu'amplifier le phénomène et les temps de trajet varient du simple au quintuple. Alors moi je veux bien mettre mon réveil plus tôt, passer 1H30 dont au moins les 2/3 à attendre et prendre mes bains de foule quotidiens sans gueuler mais si par miracle j'arrive au boulot une heure avant, ça sera une heure sup gracieusement offerte à mon employeur grace aux transports parisiens. Si je pars une heure plus tôt mon boss sourira hypocritement pour dire : "t'as pris une demi journée de RTT?".
J'imagine la situation inversée chez nos amis syndicalistes des transports en commun, qui dans telle situation auraient déjà brûlés bon nombre de rames de métro, RER et tram de notre ville lumière pour crier au scandale du temps de travail non rémunéré.
J'ai connu à une époque un agent de gare SNCF qui malgré son jeune âge présageait de devenir membre à part entière du club des grévistes récidivistes énervés et emmerdeurs. Ca s'appelle la culture d'entreprise car si le bougre avait travaillé chez mon ancien employeur il se serait ramassé de solides raclées pour ces pleurnichages !

Quand j'étais môme j'avais un rêve de super pouvoir : la téléportation ! Aahhh les rêves de gosses !